Mythes & légendes. (Aphrodite, Freyja, Dalila, Vénus, Théophané...)

Mythes & légendes. (Aphrodite, Freyja, Dalila, Vénus, Théophané...)




Un mythe est une construction imaginaire (récit, représentation, idées) qui se veut explicative de phénomènes cosmiques ou sociaux et surtout fondatrice d'une pratique sociale en fonction des valeurs fondamentales d'une communauté à la recherche de sa cohésion1. Il est porté à l'origine par une tradition orale, qui propose une explication pour certains aspects fondamentaux du monde et de la société qui a forgé ou qui véhicule ces mythes.

Dalila (en hébreu : דְּלִילָה, nom signifiant "Porte de la nuit" en hébreu, « guide » ou دلیله « coquette » en arabe) est l'un des personnages féminins de la Bible. Elle fait partie des figures féminines fatales de la religion juive car elle est sollicitée afin de soutirer le secret de sa force à Samson qui l'aime. Le récit biblique se trouve dans le Livre des Juges, au chapitre 16.
Samson l'Israélite aime Dalila dans la vallée de Sorek1. Les princes des Philistins, ennemis d'Israël, proposent à Dalila chacun mille et cent sicles d'argent si elle découvre le secret de la grande force de Samson2. Elle essaie par trois fois de lui soutirer ce secret mais à chaque fois, Samson lui ment. Lorsque Dalila lui demande pour la quatrième fois de partager avec elle son secret, Samson s'impatiente et cède en lui révélant que sa force vient de sa chevelure de nazir car il est consacré et dévoué à Dieu.
Dalila le trahit alors. Elle envoie chercher les princes philistins pour leur annoncer qu'elle connaît le secret de la force de Samson. Ils lui versent l'argent promis4. Dalila endort Samson sur ses genoux et lui coupe ses sept tresses. Samson perd sa force5 et le secours de Dieu. Les Philistins le saisissent, lui crèvent les yeux et le jettent dans la prison de Gaza6.
A l'occasion d'une fête en l'honneur de leur dieu Dagon, les princes philistins firent venir Samson afin qu'ils les divertissent. Ses cheveux ayant repoussé, ses forces lui revinrent et, s'appuyant sur les colonnes de l'édifice, il le fit s'écrouler, entraînant dans sa mort tous les princes philistins.